Hassan Massoudy, Calligraphe irakien

November 23, 2008 at 11:32 pm | Posted in Turkmens | 2 Comments
Tags: , , ,

massoudy-hassan

hassan-massoudy-sur-terre-il-y-a-place-pour-tous-schiller

Oeuvre de Hassan Massoudy:

Sur terre il y a place pour tous, Schiller

 

 

Hassan Massoudy est né en 1944 à Najaf une ville du sud de l’Irak entourée par le désert et dont les monuments sont couverts de calligraphies. Dès son plus jeune âge il dessine et calligraphie. En 1961, il part pour Bagdad comme apprenti chez différents calligraphes et y apprend son métier.

 

 Il rêve de faire des études d’art, mais il se trouve pris au coeur de la tourmente politique qui conduira à l’avènement de la dictature. Après de multiples séjours en prison, il quitte l’Irak pour la France en 1969, libre mais déchiré.

 

Il entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Là, il fait de la peinture figurative. Il n’abandonne néanmoins pas la calligraphie, elle lui sert à financer ses études en réalisant des titres pour des revues arabes. Petit à petit, la calligraphie va s’infiltrer dans sa peinture figurative, pour, à la fin, prendre sa place et la faire disparaître. En 1972, avec le comédien Guy Jacquet, puis rejoint quelques années plus tard par le musicien Fawzi Al Aïedy, il créé le spectacle Arabesque et commence à faire des créations publiques de calligraphie projetée sur grand écran. Avec ce spectacle, mêlant musique, poésie et calligraphie, durant treize années, ils vont tous trois sillonner la France et l’Europe. Par cette pratique, Hassan Massoudy est à la recherche de la spontanéité du geste et de l’instantanéité de l’expression. Cette expérience marque un tournant dans son travail.

Le tracé de sa calligraphie devient plus rapide et son geste plus large.

 

Traditionnellement la calligraphie arabe se réalise principalement à l’encre noire. Afin de mieux exprimer ses sensations, il va introduire la couleur dans ses oeuvres de grand format sur papier.

 

Parallèlement à ses créations picturales, seul il va continuer à faire des créations/improvisations en public, intitulées Calligraphie d’ombre et de lumière.

http://www.culture-arabe.irisnet.be/massoudy.htm

 

Advertisements

2 Comments »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. Bonjour,
    j’ aime l’ oeuvre moderne de Hassan Massoudy; la citation de Schiller dit vrai: “Sur la terre il y a place pour tous” ! Si seulement les peuples voulaient comprendre …

    Amitiés et bon début de semaine
    Eva

  2. Merci Eva,

    Si seulement les dirigeants étaient moins avides, si seulement ils respectaient la volonté des peuples…

    Je pense que les peuples ont compris, ils ne veulent plus de guerre, malheureusement ce sont les lobbys militaro-industriels qui dirigent le monde et ceux qui sont à la tête de ces lobbys sont impitoyables, ils n’ont aucun respect des vies humaines.

    Mahatma Ghandi a dit: ‘In this world there is enough for everybody’s NEED but not for everyobody’s GREED’.

    J’ai aimé les tableaux et les poèmes que tu as postés sur ton blog.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.
Entries and comments feeds.

%d bloggers like this: