En Hommage aux milliers de soldats irakiens enterrés dans leurs tranchées par les bulldozers américains

July 26, 2011 at 7:03 pm | Posted in Turkmens | Leave a comment
Tags: ,

 

Des milliers de soldats irakiens ont été enterrés dans leurs tranchées, certains encore VIVANTS,  par les bulldozers américains lors de la première guerre du Golfe. 

On ne saura peut-être jamais combien de tonnes de bombes larguées sur l’Irak ont tué de personnes, civiles et militaires. 

Ce sont ces corps anonymes, ces corps calcinés et dont on a vu brièvement des images à la télévision, à qui ce texte voudrait rendre hommage. Il voudrait leur donner des noms et les inscrire sur une stèle pour le souvenir.  Sans haine. Avec dignité. Jetés dans la fosse commune, ils feraient une sorte de visage anonyme qui contiendrait et rappellerait tous les absents.

Ceci est un extrait de ‘La remontée des cendres’ par Tahar Ben Jelloun

Ce corps qui fut un corps ne flânera plus le long

Du Tigre ou de l’Euphrate

Ramassé par une pelle qui ne se souviendra d’aucune

Douleur

Mis dans un sac en plastique noir

Ce corps qui fut une âme, un nom et un visage

Retourne à la terre des sables

Détritus et absence.

 Cette terre avide d’eau n’a eu que du sang

Pour irriguer le grand silence.

Ce désert affligé a ouvert les tranchées du sommeil

Et les hommes s’y sont engouffrés par milliers en

Un éclair

La peau déchirée

Une bougie allumée veillait à l’intérieur de la cage

Thoracique défunte.

Un peu du ciel habitait ces corps voués à l’oubli.

 Une couverture de sable a été déposée sur ces sacs

Noirs par une main en métal.

Plus rien ne bouge. Pas même les souvenirs ardents

Des premières amours.

Ni l’oiseau inconnu venu du jour lointain pour la

Prière des morts.  Il est noir et immobile, les yeux

Brûlés, éternel.

 Ce corps qui fut une parole ne regardera plus la

Mer en pensant à Homère.

Il ne s’est pas éteint.  Il a été couché par un éclat

Du ciel brisant la parole et le souffle.

Ces cristaux mêlés au sable sont les derniers mots

Prononcés par ces hommes sans armes.

 ……

 Gen. H. Norman Schwarzkopf, the allied commander, said U.S. troops found “very, very many dead” in the Iraqi front lines. And Schwarzkopf’s staff has privately estimated that 50,000 to 75,000 Iraqis were killed in their trenches.

 Les américains estiment qu’entre 50.000 et 75.000 irakiens ont été tués dans leurs tranchées (the highway of death).

voir:

http://community.seattletimes.nwsource.com/archive/?date=19910912&slug=1305069

 

 

Leave a Comment »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.
Entries and comments feeds.

%d bloggers like this: